25 juin 2019

Jeunes actifs âge pour investir

Devenir propriétaire d’un bien immobilier est un objectif que se fixent de plus en plus de français. Résidence principale ou investissement locatif, nombreux sont les projets qui poussent les ménages à se lancer. Mais à quel âge précisément faut-il franchir le pas ? S’il est possible d’acheter un logement neuf à tout âge, la tranche 25-35 ans semble être celle idéale pour concrétiser ses projets.

30 ans, l’âge pour investir dans l’immobilier neuf

Investir dans l’immobilier neuf peut se faire à tout âge, mais les jeunes actifs de 25 à 35 ans sont ceux pour qui il est le plus judicieux de se lancer. Le jeune âge, cumulé à l’entrée dans la vie active et à la stabilité d’un CDI, représentent une combinaison très recherchée par les banques. En plus de signer un prêt immobilier, elles voient en ces jeunes actifs de nouveaux clients, futurss consommateurs de produits bancaires dans les années à venir. Entre 25 et 35 ans, c’est en effet le bon moment pour acquérir un bien immobilier. Avec un crédit sur 20 ans, voir même sur 25 ans, cela permet d’envisager sereinement le remboursement de ses dettes avant l’âge de la retraite. Et par la même occasion d’imaginer de nouveaux projets futurs.

Si les banques sont particulièrement enclines à prêter aux jeunes actifs, les assureurs ne sont pas non plus en reste. Pour eux, les 25-35 ans représentent effectivement moins de risques, les problèmes médicaux étant généralement plus rares à ces âges. De quoi faire baisser le montant des cotisations de l’assurance de prêt et de réaliser quelques économies.

Plus tard, l’investissement locatif pour préparer sa retraite

A partir de 40 ans, pas d’inquiétude à se faire non plus ! Il peut également être intéressant de penser à se constituer un patrimoine à ce moment-là en réalisant un investissement locatif, source de revenus complémentaires. Même avec un crédit sur 20 ans, le capital sera remboursé avant l’âge de la retraite.

À noter que pour les ménages qui auraient déjà souscrit un crédit immobilier principal mais qui n’auraient pas encore fini de le rembourser, 40 ans est également le moment idéal pour renégocier son prêt ou regrouper ses crédits avant d’envisager de se lancer dans un nouveau projet.

Investissement locatif préparer sa retraite

Pourquoi choisir d’investir dans l’immobilier neuf ?

Qu’on soit âgé de 25, 30 ou 40 ans, l’immobilier neuf apporte de nombreux avantages à ceux qui décident de se lancer. Un logement neuf bénéficie des dernières normes en matière de sécurité et de performances énergétiques. Investir dans le neuf permet donc d’éviter les travaux de rénovation, du moins, durant les dix premières années.

Alors que dans l’ancien les frais d’acquisition, couramment appelés les frais de notaire, sont de l’ordre de 7 à 8 % du montant du projet, ils sont réduits à 2 ou 3 % pour un achat dans le neuf, quelle que soit la nature de l’investissement.

Les primo-accédants ainsi que les acquéreurs n’ayant pas été propriétaires de leur logement durant les deux années précédentes, peuvent bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ) qui peut représenter jusqu’à 40 % de l’investissement. Attention toutefois, le PTZ est éligible sous certaines conditions et notamment en fonction du lieu de résidence.

Enfin, les acheteurs qui privilégient l’investissement locatif peuvent choisir les avantages fiscaux associés au dispositif Pinel. À condition d’investir en zone A, Abis ou B1, de respecter les plafonds de loyer et de ressources des locataires et de limiter son investissement à 300 000 euros par an et à 5 500 € / m².

Plus d’Actualités