dispositif-pinel-investir-neuf
Lorsqu’on parle du dispositif Pinel, nombreux sont les ménages qui pensent automatiquement à un investissement locatif dans le neuf. Il est vrai qu’à son entrée en vigueur en 2015, le dispositif avait notamment comme objectif de doper le secteur de la construction. Mais il s’applique également aux logements anciens sous conditions de travaux. De quoi offrir de nombreuses opportunités aux investisseurs qui souhaitent se lancer. Alors, neuf ou ancien ?

Les avantages de l’investissement en Pinel

Reconduit pour 4 ans au 1er janvier 2018, le dispositif Pinel est un véritable coup de pouce pour les investisseurs qui souhaitent se constituer un patrimoine tout en générant des revenus locatifs. En louant son bien pendant, 6, 9 ou 12 ans, l’investisseur en Pinel peut dès lors bénéficier de réductions d’impôt respectivement de 12 %, 18 % ou 21 % du prix de vente du bien. Des conditions auxquelles s’ajoutent les plafonds de revenus des locataires et ceux des loyers, ainsi qu’un achat global limité à 300 000 € par an et par personne. Initié en 2014, le dispositif Pinel a fait peau neuve lors de sa prorogation en 2018 et son zonage a été repensé pour s’adapter aux réalités du marché et ainsi favoriser l’investissement dans les agglomérations en zones tendues.

Pinel : pourquoi choisir le neuf ?

Tous les programmes neufs ou VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) ne sont pas éligibles au dispositif Pinel, mais de nombreux logements permettent cependant de réaliser de belles opérations immobilières. En plus des réductions d’impôt, le neuf permet d’acquérir un logement répondant aux dernières normes en matière de sécurité, de confort et de préservation de l’environnement telles que la RT 2012. Qui plus est, acquéreurs et locataires sont protégés par les garanties en vigueur propres à la construction, que sont la garantie décennale, la garantie biennale, la garantie de parfait achèvement et la garantie dommage ouvrage. Attention toutefois, la patience est de mise, car les programmes de construction souffrent souvent de retards qui peuvent différer d’autant les revenus locatifs attendus.   Loi-pinel-investissement-ancien

Investir en Pinel : les opportunités de l’ancien avec travaux

Qu’il s’agisse d’un immeuble acquis en vue d’une réhabilitation ou d’une transformation pour devenir un logement, l’investissement en Pinel dans l’ancien offre lui aussi plusieurs avantages. Contrairement aux logements neufs, l’ancien bénéficie généralement d’un emplacement privilégié en centre-ville. Une situation géographique qui laisse espérer la réalisation d’une plus-value après quelques années de détention. Disponible plus rapidement que les logements neufs puisqu’ils existent déjà, les logements anciens peuvent donc rapidement être proposés à la location une fois les travaux effectués. Qui plus est, ils sont en moyenne entre 30 à 40 % moins chers que les habitations neuves.